LE MAGAZINE DES SAINES GOURMANDISES
Home Sommaire Recettes Produits Liens Archives Contact
 Article - La Cerise N° 21 Septembre - Octobre

Les vins d'Allemagne


Côté vins, l'Allemagne est surtout connue pour ses blancs doux et fruités. Mais la production de vin de ce pays ne se résume pas qu'à cela!


La production de vin en Allemagne est très diversifiée. Toutefois, il est peut être ardu de s'y retrouver dans la classification allemande. Contrairement à la France, l'Allemagne ne base pas l'appellation de ses vins sur la région de production, mais sur leur qualité. La réglementation allemande définit quatre catégories: le vin de table, le vin de pays et les vins de qualité d'origine contrôlée (QbA), qui peuvent être sélectionnés (Prädikat) ou non (QmP). Les vins de table, de pays et QbA peuvent être chaptalisés, c'est-à-dire enrichis en sucres en vue d'augmenter leur degré d'alcoolisation. Les cépages que l'on retrouve sur le territoire allemand sont si nombreux qu'il serait fastidieux de tous les citer ici. Retenons que deux cépages principaux occupent à eux seuls plus de 40% de la surface viticole: il s'agit du riesling et du müller-thurgau. Mentionnons également le spätburgunder, le sylvaner et le kerner, qui chacun occupent un peu plus de 5% de cette surface.


Les blancs en tête de liste

Le vin rouge existe en Allemagne, mais bien entendu, c'est le blanc qui occupe l'avant de la scène. Leur star, le riesling, est un cépage très particulier. Il a la réputation de pouvoir s'imprégner fortement des caractéristiques du milieu et de les transférer au vin. C'est ainsi que l'on obtient certains riesling au goût plutôt minéral, et d'autres beaucoup plus fruités. Leur robe va du jaune pâle, comprenant parfois des reflets verdâtres, à un jaune plus prononcé pouvant tirer sur le doré. En Allemagne, le müller-thurgau est apprécié autant que le riesling. Ce cépage est précoce, produit beaucoup de fruits et se caractérise par une légère acidité.


La magie de la region

Les grands noms des régions viticoles allemandes sont empruntés aux cours d'eau dont elles couvrent une bonne partie des rives escarpées. La plus connue est certainement la Moselle. La géographie y est pour beaucoup dans la qualité de ses vins. Les coteaux ensoleillés bénéficient en effet d'un microclimat favorable au raisin, qui parvient alors à sa maturation idéale et fournit un remarquable équilibre entre le taux de sucre et l'acidité. La Sarre et la Ruwer, affluents de la Moselle, s'en distinguent toutefois nettement. Les coteaux bordant la Sarre subissent un climat plus froid et donneront souvent des vins plus acides. Les vins de la Ruwer sont acides eux aussi, mais possèdent également d'agréables notes fruitées. Et si les vins de ces régions valent la peine d'être dégustés, ne passez pas non plus à côté des vins liquoreux, plus concentrés en sucres et en arômes. Sans oublier le célèbre vin de glace, un vin liquoreux particulier, fabriqué à partir de raisins gelés au moment de la vendange et du pressurage. L'eau est retenue dans les cristaux de glace, ce qui concentre le sucre et les arômes du fruit. Récolter du raisin gelé n'est pas une mince affaire puisqu'il faut s'y prendre lors des gelées nocturne et rentrer le produit de la vendange avant l'aube. Quand on vous disait que l'Allemagne était pleine de surprises...


Google