LE MAGAZINE DES SAINES GOURMANDISES
Home Sommaire Recettes Liens Archives Contact
 Article - La Cerise N° 15

Une alimentation comme les autres

Pour tout diabétique, une alimentation équilibrée est nécessaire et ce quel que soit le type de médicament utilisé. Car, quand on est diabétique, il est possible de manger de tout, mais pas n’importe comment.

L’alimentation du diabétique a fortement évolué. Quand on remonte au début du XXe siècles, on s’aperçoit que le régime alimentaire des diabétiques était exclusivement composé de graisse. Il y a trente ans, tous les féculents tels que le pain, les pâtes, le riz, etc... étaient strictement interdits. Ils ont fait leur réapparition dans l’alimentation des diabétiques il y a seulement 15 ans. Actuellement, on conseille de diminuer les apports en matières grasses, on recommande les légumes secs et on tolère un apport sucré juste à la fi n d’un repas principal.

Pas qu’aux goûts sucrés

Les aliments qui apportent le plus de sucre sont les aliments ayant un goût sucré. Ils peuvent être mangés à condition d’opter pour une quantité raisonnable et de les croquer toujours accompagnés d’autres aliments ne contenant pas de sucre et ce afi n que la digestion soit plus longue et que le sucre passe plus lentement dans le sang. Cependant, certains aliments qui n’ont pas le goût sucré apportent aussi du sucre dit amidon comme c’est le cas pour les pommes de terre, le riz, les pâtes, la semoule, le pain, la farine et ses dérivés. Ces aliments peuvent être consommés dans des quantités raisonnables et à condition d’y associer toujours au moins la même quantité de légumes au repas.

Sec et coloré

Les légumes secs (fèves, fl ageolets, lentilles, haricots rouges, haricots blancs, ...) ne sont pas à proscrire. Ils apportent une bonne quantité de protéines, de glucides et de fi bres. Ils ont une place intéressante car ils apportent autant de sucre que les pommes de terre et possèdent une digestion encore plus lente, même s’ils sont mangés seuls. Les légumes verts et de couleurs comme les tomates, carottes, courgettes, etc... apportent une légère quantité de sucre et une grande part de fi bres. Ces dernières ralentissent le passage du sucre de l’intestin vers le sang. Les légumes doivent être présent à tous les repas et en grande quantité.

De grand matin

Et pour le petit déjeuner, me direz-vous? Les légumes ne sont pas les bienvenus. Afi n de gérer au mieux les glucides, il faut savoir manger un oeuf, du jambon, un fromage allégé avec du pain gris ou du pain enrichi en fi bres, qui se digèrent plus lentement que le pain blanc. Les céréales «petit déjeuner» ne sont pas conseillées car trop riches en sucre et glucides. Il en va de même pour les biscottes qui se digèrent trop rapidement.

Le point d’orgue

Avec l’aide de personnes compétentes, tel(le)s que les diététicien(nes) ou nutritionnistes par exemples, l’idéal est de mettre en place des principes simples afi n qu’au fi nal, on ne se retrouve pas avec une liste d’aliments permis et une autre de défendus!

Catherine Dolhen
Diététicienne
Google