LE MAGAZINE DES SAINES GOURMANDISES
Home Sommaire Recettes Liens Archives Contact
 Article - La Cerise N° 17

A la soupe !

Délicieuse et conviviale, la soupe est aussi un excellent moyen de faire le plein de légumes.

La soupe fait partie intégrante de notre gastronomie. A l’heure où l’on répète encore et encore que l’on ne mange pas assez de légumes et que notre alimentation est trop grasse et trop calorique, voilà un bon moyen pour nous aider à redresser la barre. Peu calorique et riche en légumes, la soupe peut en effet contribuer à équilibrer nos menus. Et puis, en hiver, quel plaisir de déguster un bon bol de soupe pour se réchauffer !

Des légumes sans addition salée

Il existe une très grande variété de soupes. Leur point commun: les légumes ! Pour réaliser une soupe, tous les légumes conviennent. C’est plutôt une bonne nouvelle pour le portefeuille si on opte pour les légumes de saison. En plus, les légumes entrent dans la soupe dans leur quasi totalité puisque la cuisson à l’eau attendrit même les feuilles coriaces, donc on a très peu de déchets et un meilleur rendement. La preuve que santé et économie peuvent faire bon ménage !

  • Potage passé ou mouliné:
    De l’eau, des légumes, un brin d’assaisonnement, le tout cuit et mixé pour une texture sans morceaux. Simple à réaliser et peu calorique !
  • Velouté:
    Réalisé à base d’un roux (farine et matière grasse) auquel on ajoute du bouillon et des légumes. On peut aussi le lier avec des jaunes d’œuf et de la crème. Le tout procure une saveur raffinée, « velouté » signifiant aussi « qui produit une impression flatteuse sur les sens ».
  • Crème:
    Potage à base de légumes mixés et lié avec de la crème, qui rajoute de l’onctuosité
  • Julienne:
    Potage réalisé avec différents légumes coupés en petits dés ou en fines lamelles.
  • Paysanne:
    Le même principe que la julienne, mais avec des morceaux de légumes plus gros.
  • Bouillon:
    Le bouillon désigne le jus de cuisson d’un aliment. Dans le cas des soupes, il s’agit donc d’un liquide clair, jus de cuisson des légumes avec éventuellement du bœuf, du poulet… mais duquel ces aliments ont été retirés.
  • Consommé:
    Un bouillon de viande ou de poisson, avec en général aussi des légumes et des aromates, mais que l’on a fait cuire longtemps afin de faire évaporer de l’eau et de concentrer les arômes.
  • Bisque:
    Voilà la soupe luxueuse par excellence ! Il s’agit d’un potage à base de fumet de homard et de crustacés, de crème, de vin blanc et/ou de cognac, bien épicé.
  • En-dehors de ces variantes classiques de la soupe, la nouvelle tendance va aux « soupes repas », souvent d’inspiration asiatique, qui contiennent aussi des féculents (pommes de terre, nouilles ou pâtes) et une source de protéines (viande, volaille, poisson, crustacés, tofu…). Elles peuvent faire office de repas complet et équilibré.

La semaine de la soupe

Du 13 au 19 janvier 2007, la soupe est mise à l’honneur pour la 5e année consécutive. Une initiative belge chaleureuse pour rappeler à tous les bienfaits de la soupe et encourager sa consommation. Il y en aura pour tous les goûts !

Magali Jacobs
Google