LE MAGAZINE DES SAINES GOURMANDISES
Home Sommaire Recettes Liens Archives Contact
 Article - La Cerise N° 17

L’aquarium tropical

Aux atours colorés, les poissons exotiques se sont fait une place dans nos habitations, et pas seulement dans les cuisines…

Dans le numéro précédent, nous avions abordé l’aquarium d’eau froide, destiné aux célèbres poissons rouges. Cependant, pour tout amateur passionné, le choix des poissons présenté par ce type d’aquarium pourrait vite s’avérer un peu restreint. La solution ? L’aquarium tropical. Bien plus contraignant que l’aquarium d’eau froide, il reste cependant facile d’accès. Pour l’essentiel, sachez qu’il requiert un filtre élaboré, une thermo-résistance et un équilibre chimico-biologique.

Ni trop, ni trop peu

L’équilibre, c’est là toute l’alchimie de l’aquarium. Pas trop de poissons, pas trop de nourriture, ni trop de plantes, une chimie et des qualités de l’eau correcte, de l’éclairage en suffisance mais pas trop, voici toute une équation à esquisser avant d’entamer l’élaboration de votre aquarium tropical. Sans entrer dans les détails trop laborieux, sachez qu’il vous faudra maintenir une température précise (fourchette de maximum 2 degrés) qui sera en général de 24 à 26 degrés. Il en sera de même pour les taux de nitrites et nitrates, ce qui sera facile à maintenir à partir du moment où le système de filtrage est de qualité, à condition que vous ne donniez pas trop à manger aux poissons et que vous entreteniez un peu l’aquarium (dépôts, feuilles mortes, etc). Autre notion d’importance, le taux de pH, qui doit être correct. Le taux neutre est de 7, en dessous il est acide, au-dessus, il est dit basique. Toutes ces notions doivent vous paraître difficiles à mettre en place. Pour ce faire, rien ne vaut les conseils avisés d’un vendeur expérimenté.

Par quoi commencer ?

Le critère de base est le suivant : quels poissons souhaitez-vous avoir ? C’est ce choix premier qui conditionnera les autres, à savoir les autres poissons qui pourront cohabiter sans dommages (carnivores), les plantes et l’environnement adéquat (plantes, rochers, couleur du fond, etc) et le nombre de habitants de votre micro-océan. La règle veut que l’on additionne toutes les longueurs des différents poissons et que le total doit rester inférieur à la longueur de l’aquarium. Pour exemple, si vous avez 15 poissons pour une longueur totale de 80 cm alors que l’aquarium mesure 100 cm de long, vous êtes dans le bon. Dans le cas contraire, il y a surpopulation et donc, de gros problèmes à venir… Ensuite, viendra le choix des plantes (artificielles ou naturelles, ce qui permet de mieux stabiliser les taux chimiques de l’aquarium), leur quantité et leur taille. Les petits poissons seront par exemple ravis de plantes touffues pour s’y cacher, voire y pondre leurs œufs.

Question de fond

Certains poissons, et même des plantes, préféreront également des fonds clairs ou bien sombres et des éléments de décoration propres (souches, cavités, etc). Mieux que ces conseils succincts, nul ne remplacera un livre bien documenté et surtout un vendeur aquariophile passionné qui vous présentera les combinaisons possibles de poissons et de plantes, pour que tout ce microcosme puisse cohabiter en toute harmonie.
Olivier Langelez
Google